Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alyogau

Exemple de numérisation avec INKSTITCH : Robe années 50

2 Octobre 2019, 18:41pm

Publié par lyogau

Ce n'est pas ce que vous vouliez? Voyez le sommaire
Exemple de numérisation avec INKSTITCH : Robe années 50

Fichier en téléchargement à la fin de l'article

L'idée était de vraiment réaliser un motif avec Inkstitch pour sortir des petits tests de début et d'utiliser les fonctionnalités que j'avais pu déjà utiliser. Je suis partie d'un dessin perso pour m'éviter les problèmes de gestion de droit et pouvoir partager cet exemple où bon me semblait. Donc je me suis limitée à une sorte de croquis de mode plus facile à créer. Je voulais quelque chose de pas trop dense.

J'ai utilisé un peu de point satin, du point droit et du dégradé pour les grandes surfaces.

Pour le point satin on se reportera à la page Colonnes satin

Pour le point droit on n'oubliera pas de transformer ses lignes en lignes pointillées, pointillés de n'importe quelle sorte mais pointillés. En donnant une épaisseur supérieure à 0.5 mm on s'évitera un message à chaque utilisation de ces points droits.

Pour les dégradés voir mon article précédent. Attention à ne pas essayer un autre remplissage dans la zone à broder. Tout se passe en apparence bien sur l'écran mais le résultat fut désastreux au premier test avec la machine qui traitait chaque ligne du remplissage comme un objet indépendant et faisait des sauts gigantesques à chaque fois! Il est bien dit que cette fonctionnalité est expérimentale. Sans doute du tatami aurait été plus facile mais le résultat ne m'enchantait pas pour ce projet. gardez donc votre dessin de départ dans un fichier qui vous permettra de repartir à zéro si nécessaire.

Enfin j'ai réussi à faire une sorte de point programmable en utilisant l'extension "Générer à partir du chemin/Motif le long d'un chemin. J'ai reproduit de petites étoiles le long du chemin et cela aurait très bien marcher si j'avais réussi à trouver comment désactiver les points d'arrêt que Inkstitch fait systématiquement au début et à la fin d'un objet ce qui est loin d'être toujours nécessaire. Je n'ai réussi à contourner le problème qu'en transformant mes étoiles en un chemin unique en joignant le dernier nœud de l'une au premier de l'autre ce qui est vraiment chronophage et fastidieux. On en reparlera plus loin.

Comme toujours quand on découvre un nouveau logiciel on fait un tas d'expériences à ses dépens. Il faut s'habituer à de nouvelles façons de voir les choses et on tombe dans tous les chausses trappes possibles.

Une difficulté importante est de ne pas pouvoir vraiment revenir en arrière quand enfin on peut afficher son motif brodé. En particulier pour les points satin, si on constate qu'il est nécessaire de les modifier il faut avoir pris grand soin de conserver le dessin de départ dans un autre fichier que celui où l'on travaille. Dans l'idéal il faudrait faire un dessin parfait où l'on n'aurait rien à modifier par la suite. Dans ma réalité à moi je trouve toujours en cours de route une modification qui s'impose et donc j'enregistre mon fichier plusieurs fois avec des numéros de version pour pouvoir revenir en arrière sans trop galérer.

La première version brodable avait encore de gros défauts qui ne pouvaient vraiment être corrigés qu'en voyant le résultat.

Premier test

Premier test

Le premier test m'a permis de voir tous les sauts de points inutiles entre des plages voisines où il suffit de bien gérer les débuts et fins. Malheureusement les commandes en question sont franchement lourdingues à mettre en œuvre. Petit à petit je commence à me débrouiller mais ce n'est pas sans mal. Le logiciel fait des débuts et fins tout à fait potables si on a des objets simples séparés les uns des autres et si on est prêt à couper tout le temps des fils. Même si la machine les coupent, moins on en a mieux on se porte car c'est une grosse perte de temps tout à fait inutile. J'avais des contraintes particulières avec les dégradés qui ne permettent pas de faire des points de dessous n'importe où car ils sont visibles ce qui n'est pas le cas avec des zones de tatami. Je voulais en plus que mes objets contigus se brodent sans arrêt. La mise au point a été longue. Puis j'ai rajouté le contour qui manquait et voilà le deuxième test déjà mieux, sans trou vers la ceinture pour cause de manque de compensation d'étirement. Mes directions de points de la jupe tirent sur le tissu dans le sens de la hauteur. j'ai tout simplement agrandi la jupe en hauteur ainsi que le corsage pour que la ceinture vienne ensuite cacher la jonction.

Deuxième test

Deuxième test

Bien sûr le contour n'était pas tout à fait à sa place pas plus que les traits de dessin des fronces à la taille. Ce n'est en rien le problème du logiciel mais bien de la pertinence des paramètres choisis. Cela fait toute la différence dans la qualité d'un motif et c'est là que la numérisation automatique atteint très vite ses limites. Un logiciel met des valeurs en moyenne correctes. L'humain adapte à son souhait personnel et interprète. C'est ça qui rend la numérisation intéressante.

Finalement la version 3 est sortie :

Troisième test

Troisième test

Il y a encore eu de toutes petites modifications (en particulier pour la ceinture) sur le fichier mais la version 4 sera pour plus tard! Je complèterai plus tard cet article sur le point des motifs le long d'un chemin.

En attendant vous pouvez examiner ce travail en téléchargeant les fichiers nécessaires.

Vous voulez d'autres tutos? Voyez le sommaire
Commenter cet article
L
Merci beaucoup , votre robe est très jolie et votre article très intéressant<br /> lili
Répondre
L
trés beau travail merci pour le motif ;bonne journée
Répondre