Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alyogau

Compensation d'étirement

9 Janvier 2021, 20:42pm

Publié par lyogau

Ce n'est pas ce que vous vouliez? Voyez le sommaire

 

Dans l'image ci-dessus une forme quelconque avec son contour telle que vous souhaitez l'obtenir et à droite le genre de résultat que vous avez de bonnes chances d'obtenir si vous ne prenez aucune précaution. Déception fréquente le contour n'est pas collé à la forme et ce de façon irrégulière.

Je reprends ici un précédent article de 2010 qui se trouve sur un ancien site qui ne passera bientôt plus avec les normes récentes de sécurité. La compensation d'étirement n'ayant pas changé, les explications restent entièrement valables. Elles avaient été créées avec le logiciel Stitch Era Universal en des temps où l'utilisation en ligne était gratuite. Je mettrai quelques petites précisions pour Inkstitch mais en fait cela ne dépend en rien du logiciel.

De nombreuses citations entre guillemets sont issues des conseils dispensés par l'équipe d'aide de Stitch Era fort disponible à l'époque sur un groupe yahoo.

Etirement

"L'étirement est un phénomène naturel dans la broderie mais il sera toujours pire sur de plus grosses machines, à des vitesses plus importantes, à une tension plus forte, un stabilisateur inadapté et une mise en cadre impropre ". 

  L'étirement -ou le retrait- de la surface brodée se manifeste par le resserrement créé par la machine quand elle fait les points et se produit dans la direction des points. Le fil tire sur le tissu. Cela dépend de beaucoup de choses: le tissu utilisé, le stabilisateur éventuel ou encore la densité des points. Dans le dessin ci dessous le cercle créé dans la numérisation sera ovalisé à la broderie en tenant compte du sens des points (flèche rouge) et si on veut par exemple broder un contour il y aura des trous entre la surface devenue ovale et le contour qui reste le cercle prévu.

L'étirement se produit par exemple aussi quand on brode des lettres où le zigzag sera plus étroit que celui programmé. Vous aurez vite compris le problème si vous créez des points sur les i sans précaution. En rouge ci-dessous, une simulation de broderie et sur fond gris la broderie, les points sur les i sont devenus des navettes

Compensation d'étirement
Compensation d'étirement

Comment compenser l'étirement

Il faut donc compenser la déformation produite en adaptant la numérisation à chaque projet. Seule issue: faire des essais avec tous les matériaux choisis.

C'est là que l'histoire se complique car les modifications vont dépendre du tissu, du stabilisateur, de la densité des points, du fil.... de la direction du vent et de l'âge du capitaine!!!

Pour un peu comprendre: si on veut un carré de 105 millimètres de côté  et qu'à l'arrivé il a seulement 100 millimètres  on peut compenser en mettent 5%  de compensation si on travaille avec la compensation en pourcentage ou 5mm si on travaille avec la compensation en valeur fixée. Dans le cas d'un carré c'est facile car les deux sont équivalents au moins en théorie. Pour un cercle la compensation change selon l'emplacement sur le cercle et en théorie une compensation en pourcentage serait donc mieux.


A ce stade j'avais posé la question à des pros.
Les deux s'étaient accordés pour dire qu'il n'existe pas de méthode systématique parfaite et que c'est affaire d'expérience.
Donc pas de méthode absolue, si possible on "prévoit" au moment de la numérisation de façon manuelle. Par exemple on élargit le zigzag pour avoir finalement vraiment la dimension souhaité ou bien on ovalise son cercle pour qu'il soit vraiment un cercle à la fin. Dans tous les cas on fait des essais jusqu'à ce qu'on trouve la solution.

S'il vous restait des illusions sur la numérisation automatique vous pouvez raisonnablement les abandonner! Le motif superbe adapté à toutes les circonstances ne doit pas se trouver facilement. Vous voyez bien que l'âge du capitaine est le plus important.

Plus le tissu est mou, le stabilisateur instable et les points trop denses... et plus la déformation sera importante. On cherchera donc un équilibre pour l'aspect cherché avec la densité minimale possible. Probable que des points pas assez longs n'iront pas non plus. On cherchera le stabilisateur le mieux adapté à son projet. Il faut semble-t-il aussi tenir compte du fil.
Pour conclure on fera des essais et le motif impeccable dès la fin du premier jet de numérisation semble un pur rêve.
Je me demandais à l'époque par quel miracle j'avais déjà brodé quelques trucs sortables! Apparemment les dégâts sont moins importants sur une machine moins rapide. Ouf!

La compensation dans la numérisation : exemples

Les exemples suivants ont été faits avec le logiciel Stitch Era Universal. Les valeurs de compensation utilisées ont été choisies uniquement pour rendre le problème visible et compréhensible et sont donc exagérées.

Le cercle 1 est rempli sans modification. Dans les suivants, j'ai diminué la densité dans le seul but de rendre la direction des points plus visible.
Les cercles 2, 3 et 4 sont remplis en utilisant la compensation du logiciel. On voit nettement que la forme de base garde son contour et que des points sont crées à l'extérieur du contour.
Dans le cercle 2 il s'agit de compensation fixée qui prolonge toutes les rangées de points de la même longueur. J'ai choisi l'option sur un seul côté.
Dans les cercles 2 et 3 il s'agit de compensation en pourcentage qui prolonge chaque rangée de points en fonction de sa longueur. La compensation est faite des deux côtés.
Dans le cercle 5, le cercle a été déformé par mes soins et dans ce cas on remarque que les points sont à l'intérieur du contour qui a été modifié.

Dans le cercle 5, le cercle a été déformé , dans ce cas on remarque que les points sont à l'intérieur du contour qui a été modifié.

Dans des courbes plus fantaisistes on peut comprendre que la solution unique avec formule magique n'est pas de mise et que l'ajustement manuel sur certaines parties peut être plus efficace. C'est en tout cas la solution qui marche dans tous les logiciels!

Une brève parenthèse pour signaler qu'il y a aussi un peu de déformation cette fois vers l'extérieur dans la direction perpendiculaire à celle des points mais c'est souvent bien moins important.

"Vous avez le choix pour ajouter  de la compensation sur un côté ou l'autre ou les deux.
Une rangée de points aura parfois tendance à tirer plus sur le "deuxième côté",parce que le cadre en bougeant génère plus de tension du tissu sur ce côté que sur le premier.
C'est pourquoi on essaye de tenir compte de la compensation en numérisant pour compenser manuellement. Et ensuite s'il faut ajouter de la compensation à tout, on peut le faire sur les deux côtés, ce qui est normalement ce qu'on veut.
La distance du déplacement  génèrera aussi des montants différents de compensation. Il faudra plus de compensation pour une colonne de 6mm que pour une colonne de 1mm.
La forme de l'objet intervient aussi. Il faut plus de compensation dans les rangées de points à mi-hauteur du cercle 3 qu'en haut ou en bas en raison de la longueur des rangées.
Redisons le : L'étirement est un phénomène naturel dans la broderie mais il sera toujours pire sur de plus grosses machines, à des vitesses plus importantes, à une tension plus forte, un matériau de soutien inadapté et une mise en cadre impropre."

On retiendra pour Inkstitch qu'il peut être bon de commencer par modifier le forme manuellement là où c'est critique puis d'appliquer l'étirement qui n'a que l'option fixe.

Un exemple avec mon "os" du départ : Vous voulez un contour pour souligner votre forme et lorsque vous brodez le contour semble ne pas suivre celui de la forme. En fait, vous l'aurez compris, c'est votre forme qui a rétréci par endroits. Vous souhaitez ce résultat

et en brodant vous obtenez celui-là

Si vous regardez bien le décalage est maximal au bout des rangées de points les plus longues

J'ai dessinée ma forme souhaitée en noir puis je l'ai déformée légèrement dans le but de combler les écarts entre forme et contour

puis, comme suggéré, j'ai demandé dans les paramètres d'élargir le remplissage (des valeurs du type 0.1 , 0.2 , sont souvent pertinentes). La simulation suivante a été faite avec la forme en rose, le tracé du contour de départ en noir et le tracé modifié en vert. On voit que la broderie dépasse de cette deuxième forme et encore plus de la première. Bizarre sur l'écran mais tellement plus proche de vos souhaits à la broderie. Évidemment le contour en vert n'est là que pour mieux comprendre et il sera supprimé pour broder 

 

Et là le contour en noir sera bien sur le bord de la forme bien que la simulation sur écran semble inadaptée.

Toutes les valeurs que j'ai choisies pour ces illustrations sont très exagérées dans le but de rendre bien visibles les résultats. Seuls les essais, comme il a été dit, avec le tissu, le fil, le stabilisateur définitifs permettront de donner des résultats vraiment fiables. On n'a pas tellement de peine à comprendre que le bon motif pour une fine toile bien serrée sera différent du bon motif pour un T-shirt en jersey. Un bon stabilisateur et une mise en cadre pertinente aideront à obtenir le résultat espéré mais sans aucun doute avec des essais. Au fil du temps on comprend mieux comment agir. Entre autre on verra vite que les contours au point droit sont les plus délicats à mettre au point!

 

Ce n'est pas ce que vous vouliez? Voyez le sommaire

Commenter cet article
R
Merci pour cette superbe explication ????????
Répondre